Lettre d'information du Cratère : Joe Leahy's neighbours ce soir en compagnie du réalisateur Bob Connolly et de Jean-Louis Dufour directeur de l'ESAV

Voir cette e-lettre dans votre navigateur.
                                       Lettre d'information
Le Cratère
Cinéma Art & Essai Recherche et Découverte
95 grand rue St-Michel
31400 Toulouse
Répondeur : 05 61 53 50 53
www.cinemalecratere.com
 
Missions et Services 
Le Cratère n'est pas une salle à part dans le concert des salles toulousaines, c'est la plus belle des petites salles dans ce créneau de programmation. 80% de sa ligne éditoriale est constituée de reprises après les grandes salles Art et Essai du centre ville. Le concept, de ce point de vue, est celui de cinéma de poche au sens de livre de poche, l'édition intégrale trés vite après la première édition, mais à un tarif moindre notamment pour les chômeurs et les bénéficiaires du RSA, ainsi que pour les étudiants...

Amis du Cratère,

 

 

Après une première rencontre avec le public toulousain hier soir à la Librairie Terra Nova autour du film First contact, le réalisateur Bob Connolly poursuit sa présentation de la Trilogie papoue, ce soir, mercredi 3 septembre à 20H30, au Cinéma le Cratère, avec le film Joe Leahy's neighbours. Puis demain jeudi 4 à 20H30 au Cinéma Utopia Toulouse avec Black Harvest.

 
Souvent comparé par la critique à une tragédie shakespearienne, la trilogie papoue figure, selon les termes de Jean-Michel Frodon, « parmi les sommets du genre, aux côtés de L’Homme d’Aran de Flaherty et des Maîtres fous de Rouch ». Qualifié de Western austral par Thierry Garrel, le triptyque a été réalisé sur 10 années de tournages avec la sociologue Robin Anderson, compagne d’alors de Bob Connolly. Cette oeuvre marquante de l'Histoire du cinéma documentaire révèle l'habileté et la sensibilité des documentaristes australiens, qui, au cœur d’événements tumultueux engendrés par l'impossible métissage de traditions tribales et d'enjeux capitalistes, ont su rester proches de leurs personnages, liant éthique et esthétique cinématographique.
 

Suite du premier Volet
L'un deenfants métis issus du Premier Contact entre les hommes blancset les habitants des Hauts Plateaux de Nouvelle Guinée se prénomme Joe. Fils d'un des trois frères Leahy, chercheurs d'or dans les années 30, cet enfant ne sera pas reconnu par son père et grandira au sein de la tribu des Ganiga. Maniant leur langue et initié aux coutumes de la tribu mais ne bénéficiant pas, en tant que métis des droits de propriété sur les terres, il en rachète une partie et devient propriétaire d'une exploitation de café grâce à laquelle il s'enrichit, au détriment de ses frères papous. Incarnant la tragédie du métissage au cœur de la trilogie, il sera le protagoniste principal des deux volets suivants, Joe Leahy's neighbours (Les Voisins de Joe Leahy, 1988) et Black Harvest (Récolte sanglante, 1992), aux accents tantôt cocasses, tantôt poignants... À cheval sur deux mondes, il aura triomphé dans les deux, l’espace d’un court instant : avant qu’une sanglante guerre tribale ne survienne, impliquant les Ganiga, avant que les cours du café ne s’effondrent…

En partenariat avec la librairie Terra Nova et Utopia Toulouse, le Festival de Douarnenez et le distributeur documentaire sur Grand Ecran.

Joe Leahy's Neighbours

mercredi 03 septembre 2014
En compagnie de Bob Connolly et en présence de Jean-Louis Dufour Directeur de l'Esav, initiateur du Groupe de Recherche Documentaire, en partenariat avec la Librairie Terranova..

joe leahys neigbours

Joe Leaby's Neighbours
documentaire de Bob Connolly, Robin Anderson - Australie 1988 -1h30 min - VOST

Fils d'un chercheur d'or et d'une femme papoue, Joe Leahy exploite une plantation de café dans le territoire des Ganigas. ...

Se désincrire