Lettre d'information du Cratère - Cartoon Forum - 24 septembre à 18h30

Voir cette e-lettre dans votre navigateur.
                                       Lettre d'information
Le Cratère
Cinéma Art & Essai Recherche et Découverte
95 grand rue St-Michel
31400 Toulouse
Répondeur : 05 61 53 50 53
www.cinemalecratere.com
 
Missions et Services 
Le Cratère n'est pas une salle à part dans le concert des salles toulousaines, c'est la plus belle des petites salles dans ce créneau de programmation. 80% de sa ligne éditoriale est constituée de reprises après les grandes salles Art et Essai du centre ville. Le concept, de ce point de vue, est celui de cinéma de poche au sens de livre de poche, l'édition intégrale trés vite après la première édition, mais à un tarif moindre notamment pour les chômeurs et les bénéficiaires du RSA, ainsi que pour les étudiants...

 

Cartoon Forum

mercredi 24 septembre 2014
En compagnie de Eric Goossens producteur du film

le-jour-des-corneilles

Le Jour des Corneilles
Film d'animation de Jean-Christophe Dessaint – France 2011 - 1h36

Le fils Courge vit au cœur de la forêt, élevé par son père, un colosse tyrannique qui y règne en maître et lui interdit d'en sortir. Ignorant tout de la société des hommes, le garçon grandit en sauvage, avec pour seuls compagnons les fantômes placides qui hantent la forêt. Jusqu’au jour où il sera obligé de se rendre au village le plus proche et fera la rencontre de la jeune Manon…

" D'une beauté étourdissante, ce film d'animation est un récit initiatique d'une grande délicatesse "

 

Le Chantier des gosses

samedi 20 septembre 2014 , à 19h00
Samedi 20 septembre à 21h : séance en présence de Jean Harlez

chantier20-527x400

Le Chantier des gosses
de Jean Harlez - Belgique 1956-1970 - Int : Suzanne Cognioul, Raymond Coumans...- 1h23/ Précédé du Court-Métrage Les Gens du quartier de Jean Harlez, 1955 15'

Tourné à la diable, avec une caméra bricolée, sans son direct, dans les ruelles glaireuses d’un quartier populeux de Bruxelles faisant honte à l’image de la Belgique à l’heure de l’expo universelle de 1958, le bouleversant Chantier des Gosses devra attendre 55 ans pour connaître une vraie sortie en salles. Dans un esprit garnement très Quick et Flukpe, l’ouvrage est une petite perle qui mêle la drôlerie à l’amertume et détaille succulemment la guerre sans merci que les mômes dépenaillés du quartier livrent aux promoteurs immobiliers. Première mesure à prendre par les petits résistants  : construire des catapultes avec les bretelles de papa.

Dreamcatchers

dimanche 21 septembre 2014 , à 12h15
séance en présence des réalisateurs

dreamcatchers1

Dreamcatchers
documentaire de de Cédric Bourgeois et Xavier Seron 2013, Belgique, 1h04

Dans l’arrière-salle d’un café du Borinage, ancienne région minière de Belgique, Salvatore Bellomo, un sexagénaire aux allures d’ogre, entraîne un groupe de jeunes apprentis catcheurs. Jean le boucher, Eddie Dark et les autres rêvent tous de devenir professionnels comme leur professeur. Pendant plus de trente ans, Salvatore a catché avec les plus grands, notamment au sein de la prestigieuse fédération américaine : la WWF. Aujourd’hui, il a décidé d’emmener ses élèves aux États-Unis sur les traces de son passé. En attendant le grand jour, ils vivent ensemble leur passion prenant parfois des risques insensés pour satisfaire le public local et forcer l’avenir...

Traité de bave et d'éternité

samedi 20 septembre 2014 , à 13h50
en présence de Jean Pierre Bouyxou

traité de bave et déternité

Traité de bave et d'éternité
d'Isidore Isou - France 1951 - Int : Jean Cocteau, Jean-Louis Barrault, Blaise Cendrars - 2h

Traité de bave… le film qui fit scandale au Festival de Cannes est une œuvre délicieuse. Isou livre ici un manifeste d’avant-garde, basé sur ce qu’il appelle le montage discrépant, qui consiste en une disjonction totale entre le son et l’image. À l’image, le novateur Isou raye, gratte, peint la pellicule, se filme à Paris sur le mode du found footage. Tandis que la bande sonore évoque à travers des poèmes lettristes et une grande recherche stylistique, son manifeste pour un nouveau cinéma. Son influence a été durable pour de nombreux cinéastes, les cinéastes de la Nouvelle Vague en tête (notamment JL.Godard et Alain Resnais), mais aussi chez Guy Debord et Chris Marker.

 

Se désincrire