Lettre d'information du Cratère : Les Grandes ondes, ce soir

Voir cette e-lettre dans votre navigateur.
                                       Lettre d'information
Le Cratère
Cinéma Art & Essai Recherche et Découverte
95 grand rue St-Michel
31400 Toulouse
Répondeur : 05 61 53 50 53
www.cinemalecratere.com
 
Missions et Services 
Le Cratère n'est pas une salle à part dans le concert des salles toulousaines, c'est la plus belle des petites salles dans ce créneau de programmation. 80% de sa ligne éditoriale est constituée de reprises après les grandes salles Art et Essai du centre ville. Le concept, de ce point de vue, est celui de cinéma de poche au sens de livre de poche, l'édition intégrale trés vite après la première édition, mais à un tarif moindre notamment pour les chômeurs et les bénéficiaires du RSA, ainsi que pour les étudiants...

Les grandes ondes

Mer 06 Mai , à 18h30
En présence de Guy Chapouillié fondateur de l'ESAV, en partenariat avec l'instuitut lusophone de Toulouse

Les-grandes-ondes

Les Grandes ondes
de Lionel Baier - Suisse, France, Portugal - 2014 - Int : Valérie Donzelli, Michel Vuillermoz, Patrick Lapp... 1h24

Avril 1974. Deux journalistes de la radio sont envoyés au Portugal pour réaliser un reportage sur l’entraide suisse dans ce pays. Bob, technicien proche de la retraite, les accompagne à bord de son fidèle combi VW. Mais sur place, rien ne se passe comme prévu : la tension est à son comble entre Julie, la féministe, et Cauvin le reporter de guerre roublard. La bonne volonté de Pelé, le jeune traducteur portugais, n’y fait rien : la petite équipe déclare forfait. Mais le vent de l’Histoire pousse le Combi VW en plein coeur de la Révolution des Oeillets, obligeant cette équipe de Pieds nickelés à prendre part, et corps, à cette folle nuit du 24 avril 1974...

"Un regard nostalgique et amusé de Lionel Baier sur une période de bouleversements. Le scénario est riche en trouvailles loufoques et les dialogues toujours inventifs. Grace à un savoureux quatuor d'interprètes, on goûte aux côtés des personnages à une certaine innocence joyeuse, et la fraîcheur de l'espoir, dans cette décennie militante et rêveuse." Ouest France

Se désincrire