Lettre d'information du Cratère : ce soir deux films de Vincent Dieutre

Voir cette e-lettre dans votre navigateur.
                                       Lettre d'information
Le Cratère
Cinéma Art & Essai Recherche et Découverte
95 grand rue St-Michel
31400 Toulouse
Répondeur : 05 61 53 50 53
www.cinemalecratere.com
 
Missions et Services 
Le Cratère n'est pas une salle à part dans le concert des salles toulousaines, c'est la plus belle des petites salles dans ce créneau de programmation. 80% de sa ligne éditoriale est constituée de reprises après les grandes salles Art et Essai du centre ville. Le concept, de ce point de vue, est celui de cinéma de poche au sens de livre de poche, l'édition intégrale trés vite après la première édition, mais à un tarif moindre notamment pour les chômeurs et les bénéficiaires du RSA, ainsi que pour les étudiants...

Viaggio nella dopo-storia

Jeu 10 Déc , à 17h30
en présence du réalisateur Vincent Dieutre et de Guy-Claude Marie imagopublica
viaggio-nella-dopo-storia-1
Viaggio nella dopo-storia
documentaire de Vincent Dieutre - France - 2015 - 1h21 - VOST

Hanté par Rossellini et le Voyage en Italie qu’il a vu enfant, un cinéaste se rend à Naples pour y préparer son Exercice d’Admiration. Loin du remake, un autre film se dessine peu à peu, entre crise des déchets et mariage gay, fiction et documentaire...

Orlando Ferito

en présence du réalisateur Vincent Dieutre et de Guy-Claude Marie imagopublica

orlando ferito vincent dieutre

Orlando Ferito
documentaire de Vincent Dieutre - France - 2015 - Int : Fleur Albert, Paola La Rosa, Sandeh Veet... - 1h44 - VOST

Dans la remise d’un petit théâtre de Palerme, les Pupi (les fameuses marionnettes siciliennes) se lamentent sur leur sort alors que le réalisateur débarque pour la première fois en Sicile. Même si Pasolini annonçait en 1975 la Disparition des Lucioles, le triomphe du Château des Mensonges berlusconien et la fin politique du monde, de nouvelles rencontres et la lecture d’un petit essai de Georges Didi-Huberman vont venir questionner le pessimisme désabusé du cinéaste. Son récit intime se colore peu à peu d’espoir et de révolte, sous le signe d’Orlando, le prince blessé des Pupi, et des lucioles...

Se désincrire