Lettre d'information du Cratère - Pensée cinéma #3 Lav Diaz

Voir cette e-lettre dans votre navigateur.
                                       Lettre d'information
Le Cratère
Cinéma Art & Essai Recherche et Découverte
95 grand rue St-Michel
31400 Toulouse
Répondeur : 05 61 53 50 53
www.cinemalecratere.com
 
Missions et Services 
Le Cratère n'est pas une salle à part dans le concert des salles toulousaines, c'est la plus belle des petites salles dans ce créneau de programmation. 80% de sa ligne éditoriale est constituée de reprises après les grandes salles Art et Essai du centre ville. Le concept, de ce point de vue, est celui de cinéma de poche au sens de livre de poche, l'édition intégrale trés vite après la première édition, mais à un tarif moindre notamment pour les chômeurs et les bénéficiaires du RSA, ainsi que pour les étudiants...

Pensée cinéma #3 Lav Diaz

jeudi 23 février 2017 , à 17h30

lav diaz cartepostale cadre

Pensée cinéma #3 Lav Diaz

Après Pensée Cinéma #1 et #2 consacrés à Wang Bing et Belà Tarr, le Cratère propose un moment autour de Lav Diaz. L’occasion nous est offerte de découvrir un cinéaste hors-norme dont les films extraordinaires sont trop peu montrés malgré une reconnaissance dans les plus grands festivals. Comme le précise le texte d’accompagnement de la rétrospective Lav Diaz qui a eu lieu en 2015 au Jeu de Paume : «la psyché philippine a hérité de ses ancêtres malais une sensibilité selon laquelle ce n’est pas le temps qui gouverne l’espace, mais l’inverse. La longue durée notoire de ces films ne signale ainsi ni une coquetterie expérimentale ni une mégalomanie monumentale, mais la reconquête d’une sensibilité refoulée par l’imposition de la liturgie et du productivisme de l’Occident».

Je 23/2 à 18h30 : Rencontre avec Elisabeth Luquin Maître de conférence de langue et littérature à l’INALCO pour un tour d’horizon sur Lav Diaz et la culture philippine en partenariat avec l’Ambassade et le Consulat des Philippines et l’Association Amitié Franco-Philippine en Midi-Pyrénées.                        Entrée libre et gratuite.

lafemmequiestpartieLa femme qui est partie Lion d’Or - Venise 2016
de Lav Diaz - Philippines - Int : Charo Santos-Concio, John Lloyd Cruz, Michael De Mesa... - 2017 - 3h46 - VOST
Horacia sort de prison, trente ans après avoir été injustement incarcérée. Elle a deux raisons de vivre: se venger de l’homme qui l’a fait condamner et retrouver son fils...
Jeudi 23/2 à 20h en compagnie d’Elisabeth Luquin

Toute l'actu Cinéma est sur Commeaucinema.com

death1Death in the land of encantos Festival de Venise 2007 Mention Spéciale du Jury
de Lav Diaz - Philippines - Int : Roeder Camanag, Angeli Bayani, Perry Dizon... - 2017 - 9h03 - VOST
Entremêlant fiction et documentaire, le film suit plusieurs personnages dans les paysages et les villages dévastés de la région de Bicol aux Philippines, au sud de l’île de Luçon, suite au passage du typhon Durian en 2006 : un poète engagé, Benjamin Agusan, revient dans sa région natale, après des années d’exil en Russie, pour y chercher le corps de ses proches et parents. Il y retrouve ses amis d’enfance, les artistes Catalina et Teodoro, mais également les fantômes du passé...

(présenté en 3 parties : 14h, 17h, 21h précédé d’une pause de 40min.) Tarif unique 8€
Vendredi 24/2 à 14h30 en compagnie d’Elisabeth Luquin Projection unique

Toute l'actu Cinéma est sur Commeaucinema.com

berceuseBerceuse pour un sombre mystère    Prix Alfred-Bauer Berlin 2016
de Lav Diaz - Philippines - Int : John Lloyd Cruz, Piolo Pascual, Hazel Orencio... - 2017 - 8h05 - VOST
Une fresque qui relate la décolonisation des Philippines alors sous autorité espagnole, à la fin du 19ème siècle. C´est aussi un gigantesque tableau en noir et blanc où se croisent des créatures fantastiques, des hommes fervents, des politiques cyniques, des femmes voyageuses, des prisonniers qui discutent sur la portée de l´art dans une société, et du tout naissant cinématographe.  Tarif unique 12€ : repas philippin à l’entracte compris
Sa 25/2 à 14h30 en compagnie d’Elisabeth Luquin et Simon Shandor distributeur Projection unique

Se désincrire