Lettre d'information du Cratère - Festival FReDD : Focus Tunisie

Voir cette e-lettre dans votre navigateur.
                                       Lettre d'information
Le Cratère
Cinéma Art & Essai Recherche et Découverte
95 grand rue St-Michel
31400 Toulouse
Répondeur : 05 61 53 50 53
www.cinemalecratere.com
 
Missions et Services 
Le Cratère n'est pas une salle à part dans le concert des salles toulousaines, c'est la plus belle des petites salles dans ce créneau de programmation. 80% de sa ligne éditoriale est constituée de reprises après les grandes salles Art et Essai du centre ville. Le concept, de ce point de vue, est celui de cinéma de poche au sens de livre de poche, l'édition intégrale trés vite après la première édition, mais à un tarif moindre notamment pour les chômeurs et les bénéficiaires du RSA, ainsi que pour les étudiants...

Focus Tunisie

mercredi 05 avril 2017 , à 19h00
Soirée Festival FReDD - en partenariat avec le festival Les Récits de la Mer, les Caravanes Documentaires, l'association Osiris et le festival Écofilms.

Affiche Festival FReDD 2017

Focus Tunisie

Techniques de pêches traditionnelles

Série de courts métrages d'une durée totale de 85 mn, en présence d’un invité

H’lig

de Salah Jday, 2017, 26 min

H’lig vient du dialecte tunisien « Helga » qui veut dire cercle. Cette technique de pêche traditionnelle unique en son genre mais en voie de disparition est une spécialité du village de Tebelbou – Gabès dans le sud Tunisien.

Ô Capitaine des mers

de Hichem Ben Ammar, 2002, 44 min

À travers des portraits de pêcheurs de différentes générations, le film évoque le passé et le devenir d’une forme ancestrale de pêche au thon, dite « à la madrague » au large de Sidi Daoud, à la pointe du Cap Bon en Tunisie.

Matanza

de Hassen Daldoul, 1970, 15 min

Matanza vient de l’espagnol qui signifie tuerie. C’est le spectacle surprenant du sang qui rougit la mer. 

 

Et à 20h30 : 

Repas tunisien : Proposé sur place par le traiteur Le Bouche à Louche, cantine itinérante toulousaine valorisant les produits locaux de saison et les circuits courts.

Se désincrire